Choisir le contrat de colocation : unique ou multiples ?

Sommaire

À la naissance d’une colocation, il est possible de choisir entre établir un seul contrat pour tous les colocataires ou établir un contrat par colocataire. Du point de vue du propriétaire et du locataire, quels sont les avantages et les inconvénients de chaque type de contrat ?

Bon à savoir : les contrats de colocation à bail unique signés à compter du 1er août 2015 doivent être rédigés selon un modèle de contrat-type.

Propriétaire : quel contrat proposer ?

Choisir entre un contrat unique et contrat multiple pour le bail, tout dépend des priorités. Voici une liste des avantages et des inconvénients de chaque solution pour le bailleur :

 
  • Contrat unique :
    • Le contrat unique consiste à n’établir qu’un seul contrat pour l’ensemble des colocataires.
    • Vous évitez les carences locatives en cas de départ d’un colocataire grâce à la clause de solidarité. Cette dernière est très importante pour vous protéger financièrement.
    • Néanmoins, vous ne pouvez pas contrôler qui habite dans le logement.
  • Contrats multiples :
    • Un contrat est établi pour chacun des colocataires.
    • Ainsi, au départ de l’un d’eux, il doit obligatoirement être remplacé.
    • Même si cela peut parfois entraîner des carences locatives, cela permet de choisir un locataire sérieux, à la fois du point de vue financier et du point de vue hygiène de vie.

Colocataires : quel contrat choisir ?

Colocataire, pour votre bail, le contrat unique comme les contrats multiples possèdent avantages et inconvénients. Il vous appartient de choisir la solution que vous estimez être la plus judicieuse :

  • Contrat unique :
    • Le contrat unique vous permet de choisir les personnes avec lesquelles vous vivez.
    • Toutefois, en cas de départ de l’une d’elles, des difficultés financières peuvent surgir ; tant pour les colocataires restants qui peuvent se sentir moralement obligés de supporter le poids du loyer que pour le colocataire sortant qui peut y être contractuellement obligé par une clause de solidarité pendant maximum 6 mois. Il est en outre toujours tenu des dégradations locatives.
    • Pour éviter cette contrainte, il est possible de tenter de refuser la clause de solidarité, à l’entrée dans les lieux ou à la sortie.
    • On notera enfin que le contrat unique permet de choisir un seul contrat d’assurance, ce qui simplifie les choses à la souscription et en cas de sinistre.
  • Contrats multiples :
    • Cette solution confère plus d’indépendance aux colocataires, qui peuvent facilement sortir de la colocation.
    • Toutefois, le propriétaire peut leur imposer un nouvel entrant, ce qui peut s’avérer désagréable à vivre.

Pour choisir, mieux vaut d’abord tomber d’accord entre colocataires mais c’est ensuite le propriétaire qui tranchera et qui aura, souvent, le dernier mot.

Ces pros peuvent vous aider