Louer sa cave

Sommaire

 

Votre logement dispose d’une cave que vous n’utilisez pas. Vous souhaitez la mettre en location.

Cette fiche pratique vous explique comment louer sa cave.

1. Fixez vos modalités avant de mettre votre cave en location

Le principal usage de votre cave est de permettre le stockage d’affaires plus ou moins encombrantes.

Aussi, avant d'envisager de mettre votre cave en location et de faire du costockage, décidez si vous souhaitez louer à une personne sur une longue durée ou s'il va plutôt s'agir d'un garde-meuble sur une courte durée.

Dans le premier cas, la location prendra peu de temps de gestion tandis que dans le second cas, vous serez plus souvent sollicité.

Conseil : la location sur courte durée peut entraîner des périodes creuses. Du coup, pensez en ce cas à louer plus cher que si vous louiez en longue durée.

2. Déterminez le prix du loyer de votre costockage

La location d’une cave répond à plusieurs critères :

  • la localisation : si elle est située en zone urbaine dense, le loyer peut être autour de 40 à 85 euros le m² et ailleurs cela sera plus proche de 10 à 15 euros le m² ;
  • la surface : plus elle est grande plus les personnes pourront y entreposer des objets encombrants, ce qui peut justifier un prix plus élevé ;
  • l’accès à la cave : proposez un loyer plus élevé si l’accès se fait par ascenseur sans marche à franchir et si vous fournissez un trousseau de clefs permettant un accès autonome (au contraire, baissez le prix du loyer si le locataire doit vous contacter et convenir d’un rendez-vous avec vous pour accéder à la cave) ;
  • la durée de la location : une location à la semaine est forcément plus chère qu’une location au mois ou à l’année.

Bon à savoir : vous pouvez louer votre cave entre 40 et 120 euros par mois pour une surface moyenne de 2 à 5 m². Dans les quartiers les plus recherchés de Paris cela peut monter jusqu’à 300 euros.

Lire l'article

3. Déposez votre annonce pour louer votre cave

La cave est un bien immobilier classique, vous pouvez déposer une annonce sur les sites d’annonces immobilières comme Seloger.com ou Leboncoin.

Bon à savoir : il existe aussi des sites dédiées à la location de cave : jestocke.com ou ouistock.fr. Ces sites mettent en relation les loueurs et les locataires, vous assurent le paiement de la location, vous proposent la rédaction du bail de location et même une assurance en cas de sinistre. Ce n’est pas gratuit. Il y a des commissions qui varient selon les options choisies, de 1 à 6 % du montant du loyer.

Dans votre annonce, décrivez les caractéristiques de votre cave :

  • prix ;
  • accès ;
  • surface ;
  • durée de la location ;
  • date de la mise à disposition ;
  • contraintes (escalier, pas de jeu de clé, etc.) et éventuels points faibles (humidité, présence de rats, etc.).
Lire l'article

4. Gérez la location

Une fois votre annonce publiée, vous aurez, comme pour un logement, à organiser des visites de votre cave.

Quand un locataire accepte votre offre de location, faites-lui signer un bail de location dans lequel vous préciserez :

  • les modalités d’accès à la cave ;
  • la durée initiale de la location ;
  • le délai pour un préavis (un mois).

Bon à savoir : attendez-vous à devoir réaliser quelques travaux pour rendre votre cave plus attrayante (par exemple quelques éléments de rangements solidement fixés au mur ou au sol).

Lire l'article

5. Déclarez vos revenus

La location d’une cave est soumise à l’impôt.

Vous devez déclarer les loyers perçus au titre des revenus fonciers.

Vous disposez à ce titre de deux régimes fiscaux possibles :

  • le micro-foncier, lorsque le montant annuel des revenus fonciers est inférieur à 15 000 euros ;
  • le régime réel, lorsque le montant annuel des revenus fonciers est inférieur ou supérieur à 15 000 euros.
Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider